peinture

pays et dépaysement sur une toile

Ruissellement  Triptyque, chaux et pigments sur panneau, 90 x 180 cm - 2016

Quelque chose prend sa source dans l'eau ; à chaque strate j'utilise peu de matière, pour obtenir un effet relativement lisse. Ce qui m'intéresse : les effets de transparence, comme la surface de l'eau qui nous laisse deviner le fond. Je recherche une profondeur sur une surface plane, un contraste tactile et lumineux.

Avec si peu de mots, Mark Rothko, exprime magnifiquement ce que je cherche à atteindre : "Je suis devenu peintre parce que je voulais amener la peinture au même niveau d'expressivité poignante que celui de la musique et de la poésie."

Pans

Le cadre se plie à la déformation de la toile, crée une légère distorsion et donne la sensation  étrange d'une respiration. La perception de cette distorsion provoque un balancement, une mise en mouvement du corps du spectateur, qui tente ainsi de rétablir l’équilibre, à son insu.

dreamscapes

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mary-ann beall / ADAGP Paris 2017