calque

Coquillage chantant 2 - 2015 - 50 x 60 x 60cm - calque végétal - © mary-ann beall

 

Le papier de l'architecte.

Le calque végétal, matière propice à l’esquisse et à son renouvellement nous laisse deviner en superposition les dessins des calques précédents jusqu’à leur disparition, comme trace fragile en vue de projets durables. 

Calque : au-delà de la translucidité, matière et mot qui claquent… 

 

L’utilisation du papier calque comme matière complice, mais surtout propice à une mise en espace ... C’est en jouant de divers procédés d’empreintes et d’altérations que j’ai expérimenté ses possibilités graphiques et mécaniques.

 
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mary-ann beall / ADAGP Paris 2019 - tous droits réservés