gravure taille douce

 

matrices

 

Mon approche de la gravure a commencé à rebours : j'ai d'abord utilisé l'acier gravé recto-verso à l'eau-forte puis intégré ces matrices dans de grandes installations et sculptures mobiles.

 

En les découvrant une amie graveur m'a proposé d'en faire des tirages.


Je poursuis mes recherches sur cuivre, acier, plexi et zinc, en y mêlant parfois la technique du monotype.

 

 

tirages,  2008 - 2020

 

tous les tirages sont numérotés 

 

 

Tsunami , 2019

 

gravure pointe sèche et eau forte sur zinc découpé, encrage monotype sur Arches 300g

tirage unique © Mary-ann Beall 

 

série Pour les siècles futurs , 2013-2016

 

Impression monotype sur gravure à l'eau forte, zinc découpé 

l'encrage est ici délibéremment différent à chaque fois - couleur et essuyage -  et permet  ainsi le tirage d'une estampe unique.

 

monotype

Ce procédé d’estampe aux possibilités infinies me correspond bien pour sa proximité avec la peinture et le dessin : c’est une peinture imprimée. J’apprécie sa caractéristique essentielle de non-reproductibilité. La richesse de cette approche réside dans la possibilité de combiner la gestuelle picturale, le dessin et les différentes techniques d’impression. J'ai initié cette recherche en 2009 et continue à en explorer les possibilités.

 

Papillons de Farine - monotype sur papier Bambou 280 g.  - 50 x 65 cm - 2016- collection privée, Amsterdam

...

Sur le verre iront nus tes tendres pieds d’enfant

Tes tendres pieds d’enfant sur le sable sanglant…

Ossip Mandelstam 

1934,  in Les Poèmes de Moscou, éd. Circé, traduit du russe par Henri Abril, p. 214 

 

 

monotypes 2009 - 2021

 

tirages uniques sur papier bambou 280 g. , sur Arches 180 g. et 300 g.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
tous droits réservés : © Adagp, Paris, 2021 - mary-ann beall